Conférence « Un Environnement pour l’Europe »

Participation de l’Ambassadeur de France en Géorgie à la 8ème Conférence ministérielle du processus de la CEE-NU « Un Environnement pour l’Europe » (Batoumi, 8-10 juin).

Du 8 au 10 juin 2016 la Géorgie a accueilli à Batoumi la 8ème conférence ministérielle du processus « Un Environnement pour l’Europe » avec pour thèmes principaux : le verdissement de l’économie et la qualité de l’air.

L’Ambassadeur de France en Géorgie, M. Pascal Meunier, s’est rendu à Batoumi à la tête de la délégation française, composée également de deux agents du ministère de l’Environnement, de l’Energie et de la Mer appartenant à la Direction des Affaires européennes et internationales (DAEI) : M. Nicolas Fairise, chef de bureau et M. Thomas Legoupil, chargé de mission.
JPEG
Dans le cadre de cette conférence, M. Meunier est intervenu lors d’une table ronde sur le thème de la contribution des outils de la CEE-NU pour la mise en œuvre de l’Agenda 2030. Il a souligné la contribution de la Convention « eau » de la CEE-NU ainsi que son Protocole « eau et santé » dans la mise en œuvre de l’Agenda 2030, en particulier pour les Objectifs de développement durable n°6 (eau) et n°3 (santé). L’Ambassadeur a également mis en avant le Pacte de Paris sur l’eau et l’adaptation au changement climatique dans les bassins des fleuves, des lacs et des aquifères adopté lors de la COP21, dans le cadre du Plan d’Action Lima-Paris.
JPEG
Sur le thème du verdissement de l’économie, l’Ambassadeur a mentionné les efforts engagés par la France en matière de croissance verte, à travers l’axe essentiel et structurant de la transition énergétique avec l’adoption en août 2015 de la Loi sur la transition énergétique pour la croissance verte. M. Meunier a conclu son intervention sur la nécessaire transition vers une économie circulaire.
JPEG
La qualité de l’air et son impact sur la santé humaine et sur l’environnement était le deuxième thème principal de cette Conférence ministérielle et l’Ambassadeur a présenté les engagements et les actions concrètes entrepris par la France au niveau national et régional, notamment la mise en place des inventaires des émissions primaires de polluants ainsi qu’un dispositif performant d’observation permettant de surveiller et prévoir les concentrations de ces substances. M. Meunier a saisi cette occasion pour souligner les liens forts entre pollution de l’air et changement climatique ; il a par ailleurs annoncé l’approbation le jour-même par le Parlement français de la ratification de l’Accord de Paris, ainsi que la tenue de la conférence de l’OMS des 7 et 8 juillet 2016 à Paris sur le thème croisé de la santé et du climat.
JPEG
En marge de la table ronde sur le verdissement de l’économie, M. Meunier a participé à une cérémonie pour les 20 ans du programme « Examens des Performances Environnementales » de la CEE-NU. Les EPR fournissent aux pays examinés une évaluation externe et indépendante de la façon dont ils conduisent le processus de réduction de la pollution, gèrent leurs ressources naturelles, et comment ils protègent la nature et l’environnement.
JPEG

publié le 20/06/2016

haut de la page