"Bienvenue en France" : la stratégie d’attractivité pour les étudiants internationaux [ka]

Le Premier ministre, Edouard Philippe, a annoncé en présence de Frédérique Vidal, ministre de l’Enseignement supérieur, de la Recherche et de l’Innovation, et de Jean-Baptiste Lemoyne, secrétaire d’Etat auprès du ministre de l’Europe des Affaires étrangères, une série de mesures visant à attirer davantage d’étudiants étrangers en France.

Cette stratégie d’attractivité repose notamment sur une politique de visas simplifiée et sur la mise en place de frais d’inscription différenciés pour les étudiants extra-européens. Objectif : accueillir un demi-million d’étudiants étrangers d’ici 2027 et favoriser le départ à l’étranger de davantage d’étudiants, dans le cadre des échanges universitaires ou d’une mobilité diplômante.

La France est le 4e pays d’accueil des étudiants internationaux au monde, après les États-Unis, le Royaume-Uni et l’Australie, et le 1er pays d’accueil non-anglophone.

Objectif : 500 000 étudiants étrangers en 2027

Avec la stratégie "Bienvenue France", la France se fixe un double objectif : accueillir un demi-million d’étudiants étrangers à l’horizon 2027 (on en compte actuellement 324 000) et favoriser le départ à l’étranger de davantage d’étudiants, dans le cadre des échanges universitaires ou d’une mobilité diplômante.

  • Simplifier la politique de visas
    Dès la rentrée 2019 une stratégie de simplification de la politique des visas sera lancée : priorité aux étudiants internationaux, guichet unique, dématérialisation de la procédure, titre de séjour spécifique pour revenir en France.
  • Doubler les formations en français langue étrangère et en anglais
    Les établissements qui mettront en place des modules intensifs de français langue étrangère à destination des étudiants étrangers non francophones pourront bénéficier des crédits ouverts au titre du Fonds d’amorçage Bienvenue en France.
    En parallèle, l’offre d’enseignement à distance en français langue étrangère sera renforcée et enrichie.
  • Créer un label qualité d’accueil
    Le label "Bienvenue en France" sera attribué dès 2019 aux établissements qui remplissent des conditions d’accueil élevées.
  • Appliquer des frais différenciés et tripler les bourses d’études
    A compter de la rentrée 2019, les étudiants extra-européens qui s’inscrivent pour la première fois dans un cycle supérieur de formation en France devront acquitter des frais d’inscription différenciés, qui apporteront plus d’équité : 2 770€ en licence et 3 770€ en master et doctorat, soit moins du tiers du coût réel de la formation.
    En parallèle, il est prévu de démultiplier les exonérations et de tripler les bourses. Au total, un étudiant international sur quatre pourra bénéficier d’une exonération ou d’une bourse.
  • Accroître notre présence et notre rayonnement à l’étranger
    Des moyens sont mobilisés pour accompagner le déploiement hors de France des campus et des formations des universités et des écoles françaises.
  • Lancer une campagne de communication mondiale
    Pour mettre en place la stratégie Choose France, le Gouvernement s’appuiera sur une campagne de communication mondiale dès 2019, sous l’égide de Campus France dont l’objectif sera de susciter l’envie de venir étudier en France.

publié le 06/12/2018

haut de la page