Covid-19 - Message de l’ambassadeur à la communauté française en Géorgie

Aussi bien en Géorgie qu’en France, le nombre quotidien de nouveaux cas de covid-19 augmente rapidement. On voit bien que le moindre relâchement par rapport aux restrictions à la circulation, notamment à la circulation internationale, conduit rapidement à une augmentation de la circulation du virus.

La mobilisation de l’Etat, du Ministre et des Secrétaires d’Etat aux affaires étrangères, de l’ambassade, notamment la mienne et celle de la consule, et celle de la représentante des Français de l’étranger, est entière. L’objectif que nous poursuivons est de lutter efficacement contre le virus tout en facilitant autant que possible la circulation vers la France et la circulation en France des Français de l’étranger.

Je suis en mesure de vous faire part des indications suivantes sur la vaccination pour les Français de Géorgie, sur la circulation entre la Géorgie et la France et sur l’accès au passe sanitaire en France pour les Français de l’étranger.

S’agissant de la vaccination, l’avis des autorités sanitaires françaises reste que la vaccination est la façon la plus efficace de se protéger contre le virus. Un Français résidant en Géorgie a deux façons d’obtenir une vaccination. Il peut profiter de son passage en France pour se faire vacciner sur place. Un certain nombre d’assouplissements aux règles habituellement applicables ont ainsi été adoptés pour faciliter cette vaccination (par exemple raccourcir le délai entre les deux injections de certains vaccins pour les Français de l’étranger).

Alternativement, un Français de Géorgie peut bénéficier d’une vaccination gratuite en Géorgie. Jusqu’à présent, il a été possible à tout résident permanent français en Géorgie (titulaire d’une carte de résident de cinq ans) de s’enregistrer dans le dispositif géorgien. Le gouvernement géorgien a annoncé que cette faculté serait désormais aussi ouverte à tout étranger résident pour plus de trois mois en Géorgie, notamment sur présentation d’une carte de résident d’un an ou d’un visa. L’ambassade se tient à la disposition des Français de Géorgie pour faciliter leurs démarches auprès des autorités géorgiennes au besoin.

Le dispositif géorgien de vaccination est approvisionné notamment à l’aide du mécanisme international Covax. Certains Etats ont également effectués des dons. Ainsi, en plus des vaccins Sinopharm et Sinovac disponibles en grand nombre actuellement, une quantité suffisante de vaccins conformes aux schémas vaccinaux reconnus en France devrait être disponible dans les semaines à venir.

Après vaccination dans le système géorgien, une personne se voit remettre un certificat géorgien doté d’un QR code. Pour les personnes qui ont déjà été vaccinées et ne se sont pas vu remettre un tel certificat, il est possible de le demander à l’établissement qui a fait la vaccination. Là encore, l’ambassade se tient à la disposition des Français de Géorgie pour faciliter leurs démarches s’ils avaient des difficultés à récupérer de tels certificats.

La vaccination est une protection efficace. Il reste cependant nécessaire de respecter les gestes barrière et les diverses restrictions applicables en France comme en Géorgie (port du masque dans certains lieux par exemple), comme protection complémentaire.

S’agissant de l’entrée en France, elle est aujourd’hui possible pour toute personne de toute nationalité ayant un schéma vaccinal complet reconnu en France (Pfizer, Moderna, Astra Zeneca y compris les vaccins Covidshield, Jansen), sous respect des autres conditions fixées dans le code sur l’entrée et le séjour des étrangers et le droit d’asile. Elle est aussi possible pour les personnes n’ayant pas un tel schéma vaccinal mais qui ont une raison impérieuse de se rendre en France ou de venir en Géorgie depuis la France.

Pour les pays classés en zone orange comme la Géorgie, la seule détention de la nationalité française est une raison impérieuse suffisante pour se rendre en France pour soi-même et pour sa famille. Pour se rendre de France vers la Géorgie, la détention de la nationalité française et d’un domicile en Géorgie est une raison impérieuse suffisante en cas de contrôle à la sortie du territoire.

A ce jour, la Géorgie étant classé en zone orange, une personne de nationalité française peut se rendre en France dès lors qu’elle a un test PCR négatif. Il peut lui être demandé de s’auto-isoler pendant 7 jours à son arrivée mais la réglementation ne prévoit pas, pour les personnes en provenance de pays en zone orange, de modalités de contrôle de cette auto-isolation ni de sanctions qui ne sont applicables qu’aux personnes qui viennent de pays en zone rouge.

S’agissant de l’accès au passe sanitaire, il s’agit d’un outil déployé en France pour éviter d’introduire des restrictions complètes de type confinement ou couvre-feu. L’objectif poursuivi par cette mesure est, lorsqu’il est nécessaire de réintroduire des restrictions à la circulation pour réduire la circulation du virus, de différencier les restrictions applicables en se fondant sur la différence objective qui existe entre les personnes vaccinées et les personnes non vaccinées. En effet, selon les études disponibles, les personnes vaccinées sont nettement moins susceptibles d’être contaminées et de transmettre le virus que les personnes non vaccinées.

Le renforcement de l’usage du passe sanitaire, tel qu’il l’a été décidé le 12 juillet dernier, pose naturellement la question de l’accès à ce passe pour les personnes qui n’ont pas été vaccinées en France ou dans l’Union européenne. La politique des autorités françaises est de prévoir la possibilité de délivrer ce passe notamment à toute personne qui a suivi un schéma de vaccination complet reconnu par les autorités sanitaires françaises (Pfizer, Moderna, Astra Zeneca y compris les vaccins Covidshield, Jansen) et à toute personne qui a un test négatif pour une durée de 48 heures après ce test.

Pour les Français de l’étranger qui peuvent démontrer avoir suivi un schéma vaccinal reconnu en France, le gouvernement français est en train de mettre en place un mécanisme permettant d’obtenir le QR code correspondant au passe sanitaire sur présentation des certificats obtenus en Géorgie. J’attends encore des indications sur les modalités pratiques confirmant le bon fonctionnement de cette solution, que j’espère pouvoir vous communiquer très prochainement.

Pour les personnes qui n’ont pas suivi un schéma vaccinal reconnu en France, le dispositif est en réexamen constant. Il pourrait donc évoluer au vu des nouvelles données scientifiques qui pourraient apparaître. Le critère posé par les autorités restera cependant de n’admettre que les schémas vaccinaux qui présentent, de l’avis des autorités sanitaires françaises, une grande efficacité face au virus, et particulièrement face aux variants tels que le variant delta qui est celui qui présente actuellement le risque sanitaire le plus élevé en France.

Ces personnes peuvent quand même avoir un passe sanitaire valable 48 heures après un test PCR ou un test antigénique, ce dernier étant assez facile à réaliser rapidement en pharmacie. Pour tenir compte de l’accès moins aisé des Français de l’étranger au passe sanitaire, il est prévu que ces tests restent gratuits pour cette seule population.

Je mesure combien ces éléments ne permettent de répondre que partiellement à vos attentes. Je suis mobilisé pour faciliter autant que possible la vie quotidienne des Français de Géorgie. Nous sommes cependant obligés de constater la persistance d’une situation sanitaire complexe et serions en faute par rapport à nos obligations de préserver la santé et la sécurité de la population française si nous ne prenions pas des mesures contraignantes et à la hauteur des enjeux. Nous espérons que l’application de ces mesures sera aussi temporaire que possible mais j’ai bien peur qu’elles ne puissent pas être aujourd’hui supprimées ou allégées davantage que ce que nous faisons.

Diégo Colas
Ambassadeur de France en Géorgie

publié le 13/09/2021

haut de la page