Covid - 19 : confinement généralisé et mise en place d’un couvre-feu [ka]

Les autorités géorgiennes ont déclaré l’état d’urgence jusqu’au 21 avril, assorti depuis le 31 mars d’un confinement généralisé et d’un couvre-feu entre 21h00 et 6h00.

Ces mesures impliquent notamment :

  • L’interdiction pour toute personne de circuler, à pieds ou en véhicule, entre 21h00 et 6h00 ;
  • la fermeture de tous les commerces non essentiels, à l’exception des épiceries, des pharmacies, des stations d’essence, des bureaux poste et des banques. Chacun est invité à rester chez soi sauf déplacements obligatoires (travail, courses essentielles) ;
  • l’interdiction de rassemblement de plus de 3 personnes, sauf dans les épiceries et pharmacies où les citoyens devront respecter une distance de 2 mètres ;
  • la suppression de tous les moyens de transport collectifs urbains et interurbains. Le nombre de passagers dans un seul véhicule est limité à trois.
  • Il est interdit aux personnes âgées de plus 70 ans de quitter leur domicile, sauf pour se rendre dans les épiceries/pharmacies/hôpitaux les plus proches ;
  • Des postes de contrôle spéciaux sont mis en place aux entrées des principales villes du pays (Tbilissi, Kutaïssi, Batoumi, Poti, Roustavi, Zougdidi, Gori, Telavi et Akhaltsikhe). Les municipalités de Bolnissi et de Marneuli font par ailleurs l’objet de mesures de confinement strictes.
  • L’obligation faite à chacun d’être muni d’un document d’identité à tout moment.

Des sanctions sont prévues par la loi pour le non-respect de ces règles et pour toute infraction aux règles de quarantaine ou d’auto-confinement.

Ci-joint le communiqué du gouvernement détaillant ces mesures :
http://gov.ge/index.php?lang_id=ENG&sec_id=547&info_id=75775

Par ailleurs, la Géorgie a fermé son espace aérien et adopté des restrictions à l’entrée sur son territoire. Il en découle :

• une interdiction générale d’entrée sur le territoire géorgien pour tous les ressortissants étrangers (à l’exception notamment des familles binationales ou des personnes ayant leur résidence permanente en Géorgie) depuis le 18 mars ;
• la fermeture complète de l’espace aérien, à l’exception de vols coordonnés avec le gouvernement géorgien ;
• la fermeture des frontières terrestres.

Par ailleurs, la région séparatiste d’Abkhazie a procédé à une fermeture de ses frontières terrestres avec le reste de la Géorgie.

Il convient de sursoir à tout déplacement en Géorgie. Il est recommandé aux Français de passage en Géorgie souhaitant rentrer en France de se rapprocher de l’ambassade de France pour connaître les liaisons aériennes existantes.

publié le 31/03/2020

haut de la page