Formalités d’entrée et d’installation

Formalités locales

• Etre en règle vis-à-vis des autorités géorgiennes :

-  L’entrée :
Les ressortissants français transitant ou séjournant en Géorgie doivent être titulaires d’un passeport ou d’une Carte Nationale d’Identité sécurisée en cours de validité. Pour un séjour inférieur ou égal à un an, les ressortissants de l’Union Européenne n’ont pas besoin de visa.

- L’établissement  :

Pour s’établir en Géorgie au-delà d’un an, les ressortissants français doivent obtenir un Permis de résidence.

Pour obtenir ce document, il convient de s’adresser à la maison de Justice de Tbilissi ou à l’Agence des Services publics (« Public Service Hall ») la plus proche du lieu de résidence en Géorgie, dans les 40 jours précédant l’expiration de la durée d’un an de séjour en Géorgie. Pour obtenir plus d’informations, vous pouvez consulter directement le site internet des autorités géorgiennes compétentes en suivant le lien : http://psh.gov.ge/main/page/1/72.

Dans tous les cas, il est fortement conseillé aux Français résidant en Géorgie d’entamer au plus tôt les démarches pour obtenir un permis de résidence.

La sortie  :

Les Français doivent impérativement quitter la Géorgie avant l’expiration de leur visa ou du délai d’un séjour touristique. Si le visa n’est plus valide au moment de la sortie du territoire, les voyageurs doivent retourner au Ministère des Affaires étrangères pour en obtenir un nouveau.

Véhicules

Il est conseillé d’avoir un permis de conduire international pour circuler en Géorgie même si le permis de conduire français est toléré. Les contrôles routiers sont rares.

L’assurance n’est pas obligatoire mais elle est fortement conseillée au regard de l’insécurité routière et de l’absence d’assurance de la plupart des conducteurs géorgiens. La carte verte n’est pas valable en Géorgie.

Monnaie

Le lari est la devise légale en Géorgie. Vous pouvez prévoir d’emporter des devises étrangères telles que le dollar américain et l’euro.

Les principales cartes de crédit (Visa, MasterCard) sont acceptées et leur usage de plus en plus répandu, notamment dans les principaux hôtels, certains magasins et restaurants dans les grandes villes.

Les chèques de voyage sont acceptés par la plupart des banques mais ils sont moins pratiques que les devises .

Les bureaux de change sont nombreux : des distributeurs automatiques de billets sont en service dans la capitale et dans la plupart des grandes villes géorgiennes.

Les transferts d’argent peuvent être faits par Western Union.

publié le 30/04/2018

haut de la page