Goût de France chez Tartine : « Participer est une vraie responsabilité » [ka]

Entretien avec le chef Giorgi Makatsaria, qui a rejoint le 1er janvier 2018 l’équipe de la Brasserie Tartine.

Vous avez décidé de vous joindre à la célébration mondiale de la gastronomie française le 21 mars prochain. Que représentent pour vous l’événement Goût de France et la tradition culinaire française ?

Comme tous les chefs, j’ai un grand respect envers la gastronomie française. Elle est l’une des plus diversifiées et son équilibre est incroyable : cette juste mesure entre les produits nous inspire.

Concernant Goût de France, participer est une vraie responsabilité. Cela montre que nous savons où nous allons, que nous saurons faire en sorte que nos invités apprécient ce moment de partage.

Quelle est la place du chef chez Tartine ?

De manière générale, un chef doit être une personne organisée et sociable, il doit aimer son métier, respecter ses collaborateurs et travailler en équipe. Chez Tartine, il doit aussi être imaginatif. Les premiers propriétaires de Tartine étaient français, ils ont insufflé cette atmosphère qui plaît tant aux Français vivant en Géorgie. Aujourd’hui le chef joue un rôle important pour conserver un équilibre entre respect de ce concept initial que nous aimons, et évolution de l’établissement. C’est notre défi, nous qui n’avons jamais mis un pied en France ! Heureusement, nous sommes bien conseillés par nos anciens collègues français.

Que représente votre établissement dans la vie culinaire de Tbilissi ?

Tartine a depuis longtemps trouvé sa place au sein des tables gastronomiques de Tbilissi. L’établissement garde sa réputation de symbole de la tradition française mais ne se repose pas sur ses lauriers, nous prévoyons d’offrir du nouveau.

Nous sommes aussi très attachés à la place que nous occupons dans le cœur des Français de Tbilissi : journées pétanque, diffusion des matches de l’équipe de France de football, etc. Nous aimons les voir se sentir comme chez eux.

Votre établissement affiche les couleurs de la France toute l’année, qu’avez – vous prévu pour votre menu Goût de France ?

Dans le menu Goût de France, nous envisageons de proposer des plats bien connus des Français mais réinterprétés à notre manière. Je pense que cela va être intéressant.

Qu’est-ce que la coopération avec la France pourrait selon vous apporter à la gastronomie géorgienne ?

La cuisine géorgienne est unique, elle possède un large potentiel d’évolution vers des standards plus élevés. Dans cette perspective, la coopération avec la France est non seulement bénéfique mais indispensable.

Quel chef français vous inspire ?

Personnellement, ma source d’inspiration est Alain Passard.

JPEG - 165.3 ko
Giorgi Makatsaria
Photo : Ambassade de France

publié le 15/03/2018

haut de la page