Haut-Karabakh - Communiqué de Jean-Yves Le Drian (2 octobre 2020) [ka]

Je me suis entretenu successivement avec les ministres des affaires étrangères d’Arménie, M. Mnatsakanyan, et d’Azerbaïdjan, M. Bayramov, pour évoquer la crise majeure en cours dans le Haut-Karabakh depuis le 27 septembre. Ces entretiens se sont inscrits dans la continuité des nombreux échanges intervenus entre la France et ces deux pays depuis dimanche dernier, à tous les niveaux, notamment entre le Président de la République, le Premier ministre Pachinian et le Président Aliev.

Lors de ces entretiens, j’ai de nouveau exprimé la nécessité urgente de parvenir à une cessation des hostilités, sans délai et sans préconditions. Leur prolongation ne ferait qu’accroître le nombre de victimes, notamment civiles, les coûts matériels et humains supportés par les deux parties ainsi que la menace d’une escalade hors de contrôle entre l’Arménie et l’Azerbaïdjan. J’ai alerté mes interlocuteurs sur la menace que représenterait une internationalisation du conflit.

Dans l’esprit de la déclaration des Présidents américain, français et russe du 1er octobre, j’ai souligné la détermination de la France, en tant que co-présidente du groupe de Minsk, à jouer tout son rôle, de manière impartiale, pour aboutir à la cessation des hostilités et à la reprise sans délai de négociations substantielles et sans préconditions, sous l’égide des co-présidents du Groupe de Minsk de l’OSCE.

Enfin, j’ai remercié mes interlocuteurs pour leur contribution respective à l’évacuation sanitaire en cours des deux journalistes du Monde, blessés hier dans le Haut-Karabakh.

publié le 09/10/2020

haut de la page