Journée Internationale des Professeurs de Français [ka]

Jeudi, 25 novembre 2021

Chers amis professeurs de français en Géorgie,

Nous célébrons aujourd’hui, et ce partout dans le monde, la Journée internationale des professeurs de français. Vous méritez bien en effet que chaque année, une journée particulière vous soit consacrée. C’est en effet grâce à la communauté humaine à laquelle vous appartenez, forte de plus de 900.000 membres, que la langue française peut être enseignée quotidiennement dans l’ensemble des pays du monde, sur les cinq continents, à plus de 80 millions d’apprenants. La Géorgie s’associe naturellement à cet événement.

Je tiens à remercier tous les partenaires francophones qui contribueront en Géorgie au succès de l’événement de ce jour, organisé par la délégation de Renaissance française, présidée par Mme Mzaro Dokhturishvili, et qui permettra, dans le cadre de tables rondes, d’échanger autour des défis à relever en vue de promouvoir un enseignement de qualité en français auprès des étudiants dans le contexte actuel de pandémie. L’Association géorgienne des professeurs de français, l’Agence Universitaire de la Francophonie, et l’Institut français de Géorgie y prennent part également. Je souhaite également remercier tout particulièrement l’AGPF, la Maison des professeurs et l’École 23 pour l’organisation du séminaire en ligne des 27 et 28 novembre qui viendra compléter le programme de cette journée.

Cette journée importante, votre journée, vise à valoriser au quotidien votre métier, celui d’enseignant de français et à renforcer les liens de solidarité unissant l’ensemble des membres de votre profession. Cette mission est soutenue au quotidien par notre plateforme IFprofs, que nous avons inaugurée ensemble l’année dernière, et dont le rôle est justement de mettre en lien et de favoriser les échanges entre les enseignants francophones du monde entier. Je ne peux que vous encourager à rejoindre cette plateforme dont l’accès est libre, gratuit et ouvert à toutes celles et ceux qui travaillent dans le domaine de l’enseignement francophone à travers le monde.

Cette journée vise également à promouvoir l’apprentissage et l’enseignement du français en suscitant les vocations qui permettront d’assurer l’émergence d’une nouvelle génération de professeurs de français. La qualité de la relève garantira en effet la pérennité de l’enseignement du français en tant que grande langue de communication.

Cette dimension revêt une signification toute particulière en Géorgie. En effet, votre pays a fait le choix de renforcer l’apprentissage des langues européennes, notamment du français, dans les cursus scolaires et universitaires, et de valoriser la francophonie. À cet égard, nous pouvons notamment nous réjouir de la réintroduction du français à l’Université de Gori ainsi que de la mise en place de l’enseignement du français dans la région de Pankissi grâce aux efforts conjoints de l’Ambassade et de l’Institut français de Géorgie. Il s’agit là de témoignages de l’attractivité croissante de la langue français en Géorgie et de son développement. Ce regain d’intérêt se manifeste également dans les bibliothèques universitaires, scolaires et municipales à travers le pays, qui sollicitent la mise en place de ‘coins français’, demande forte à laquelle l’Institut français de Géorgie notamment s’efforce de répondre au quotidien.

La connaissance du français permet à tous les élèves, étudiants et chercheurs géorgiens qui le connaissent de pouvoir s’ils souhaitent étudier en France ou en Géorgie même, notamment dans le cadre de l’Université franco-géorgienne. Ils y ont accès à des filières d’excellence Cette connaissance de notre langue ne peut donc que faciliter l’insertion professionnelle en Géorgie et je compte sur vous pour relayer ce message auprès de vos élèves.

Comme vous pouvez le constater, l’année qui s’est écoulée, en dépit de la situation sanitaire, a vu l’accomplissement de nombreux projets, certains ayant justement été initiés lors des éditions précédentes de la Journée Internationale des Professeurs de Français. Cela a notamment été le cas de la mise en place de nouveaux manuels de FLE conformes au Cadre européen commun de référence pour les langues ainsi que l’organisation de formations à l’utilisation de ces manuels.

Enfin, je souhaiterais conclure en rendant un hommage tout particulier à la Délégation de La Renaissance Française en Géorgie qui célèbre son premier anniversaire, et dont la mission de promotion de la culture et de la langue françaises en fait un partenaire important dans le développement de l’enseignement du français en Géorgie.

Diégo Colas
Ambassadeur de France en Géorgie

publié le 25/11/2021

haut de la page