L’AFD alloue 190 millions d’euros à la Géorgie pour soutenir le plan de réponse à la crise liée à la pandémie de COVID19 [ka]

Le 9 avril 2020, les principaux donateurs internationaux, dont l’Agence française de développement (AFD), ont fait part de leur fort soutien à la Géorgie alors qu’elle affronte les effets sanitaires et économiques de la pandémie du covid-19.

Le 22 mai 2020, cet engagement a trouvé sa concrétisation alors que l’Agence française de développement et le ministère des Finances de la Géorgie ont signé deux accords de prêt pour un total de 190 millions d’euros. Le premier accord de prêt, à hauteur de 70 millions d’euros, vise à poursuivre le soutien au système de santé et de protection sociale géorgien avec un effort particulier sur les mesures prises en Géorgie pour lutter contre le covid-19. Le second accord de prêt, à hauteur de 120 millions d’euros, vise à approfondir les réformes du secteur électrique avec une attention spécifique portée à la prise en charge des consommateurs vulnérables. Par rapport aux engagements initialement envisagés, le montant de ces accords de prêt a été augmenté de 110 millions d’euros pour tenir compte de l’effort lié à la lutte contre le covid-19.

Ces deux accords ont été signés entre M. Ivane Matchavariani, ministre des Finances de Géorgie, M. Diego Colas, Ambassadeur de France en Géorgie, et Mme Gaëlle Assayag, Directrice pour le Sud-Caucase de l’Agence française de développement.

JPEG - 156 ko
Cérémonie de signature des deux accords entre M. Ivane Matchavariani, ministre des Finances de Géorgie, M. Diego Colas, Ambassadeur de France en Géorgie, et Mme Gaëlle Assayag, Directrice pour le Sud-Caucase de l’AFD
Photo : AFD

L’objectif du programme triennal (2018-2020) en matière de protection sociale est de soutenir sur les plans financiers et techniques les réformes en cours en Géorgie visant à :

  • Renforcer le système de protection sociale et de solidarité en faveur des populations vulnérables ;
  • Améliorer l’efficience, la qualité et l’accessibilité du système de santé et soutenir le plan de réponse sanitaire à la pandémie de COVID19 ;
  • Adapter le système de soutien aux personnes déplacées internes afin qu’il réponde mieux aux besoins des plus vulnérables.

Le second programme, cofinancé par l’AFD et la KfW allemande, et soutenu par une subvention de l’Union Européenne, vise à soutenir les réformes du secteur électrique en accompagnant la Géorgie dans ses efforts pour :

  • Structurer un cadre règlementaire favorisant l’amélioration de l’efficacité énergétique ;
  • Mettre en place un marché électrique sur le modèle de celui en vigueur dans l’Union Européenne, propice à l’intégration de nouvelles capacités d’énergies renouvelables ;
  • Soutenir les consommateurs vulnérables, tant via la mise en place d’un dispositif d’aide sociale spécifique pendant la crise du COVID19, qu’à plus long terme dans le cadre de la réforme du marché électrique.

A l’occasion de la signature de ces accords, M. Diégo Colas, Ambassadeur de France en Géorgie, a déclaré que : « La France, de même que ses principaux partenaires européens avec qui nous constituons la ‘Team Europe’ et notamment nos partenaires allemands, se tient aux côtés de la Géorgie pour lutter contre le virus et ses conséquences non seulement à court terme, sur la santé en Géorgie, mais aussi à moyen et long terme, notamment dans le domaine de la reprise économique. Les messages de soutien et d’amitié mutuels échangés entre les présidents M. Macron à Mme Zourabichvili se concrétisent aujourd’hui à travers un soutien financier sans précédent de la part de la France qui témoigne de l’importance du partenariat entre nos deux pays. C’est encore une traduction concrète de la force du partenariat stratégique qui existe entre la France et la Géorgie et qui porte le nom du Prince Amilakhvari »,

Pour sa part, Mme Gaëlle Assayag, Directrice de l’agence régionale pour le Caucase du Sud de l’Agence française de développement (AFD), a déclaré que : « L’Agence Française de Développement est pleinement mobilisée en Géorgie pour soutenir le pays dans la lutte contre la crise sanitaire, économique et sociale causée par la pandémie de Covid 19. En complément des financements mis à disposition pour permettre au gouvernement de déployer rapidement son plan de riposte à la crise, ces programmes permettront de poursuivre des réformes majeures pour renforcer à long terme l’efficience du système de protection sociale, de santé et du secteur de l’énergie, au bénéfice de l’ensemble de la population géorgienne, et notamment des populations vulnérables ».

Pour plus d’information sur l’AFD : www.afd.fr/fr/page-region-pays/georgie

publié le 24/06/2020

haut de la page