Libéralisation des visas

Entrée en vigueur, le 28 mars prochain, de l’exemption de visas de court séjour pour les ressortissants géorgiens munis d’un passeport biométrique et souhaitant se rendre dans l’espace Schengen

Le règlement du Parlement européen et du Conseil transférant la Géorgie de l’annexe I (pays soumis à l’obligation de visa) à l’annexe II (pays dispensés de l’obligation de visa) du règlement 539/2001 a été signé le 1er mars 2017. Cette décision a été publiée au Journal officiel de l’Union européenne le 8 mars et entrera en vigueur le 28 mars 2017.

Ainsi, à compter du 28 mars prochain, les ressortissants géorgiens titulaires d’un passeport biométrique de moins de 10 ans seront exemptés de visa de court séjour pour se rendre dans l’espace Schengen.

Ils pourront ainsi séjourner librement jusqu’à 90 jours sur une période de 180 jours, pour des motifs tels que tourisme, visite à des amis ou à leur famille, événement culturel ou sportif, rencontres avec des partenaires (pour affaires), participation à des foires, expositions et salons (comme visiteur ou comme exposant), reportage, rendez-vous médical, formation ou stage d’une durée de moins de trois mois. Les ressortissants géorgiens titulaires de titres de voyage non biométriques sont invités à se munir de nouveaux passeports biométriques.

Il est précisé que la dispense de visa pour les séjours de moins de 90 jours ne donne pas automatiquement droit d’entrée sur le territoire français : les ressortissants géorgiens devront être en mesure de présenter à la Police aux frontières les documents permettant de justifier du motif et des conditions du séjour, comme par exemple :

  • des billets aller-retour ;
  • leur réservation d’hôtel ou attestation d’accueil ;
  • une lettre d’invitation, émanant d’une entreprise ou d’un organisme officiel, à une conférence, à une réunion, à des entretiens… ;
  • un justificatif d’inscription à un stage ou à une formation ;
  • un justificatif attestant de ressources suffisantes (relevé du compte bancaire des trois derniers mois, justificatif de prise en charge par une tierce personne, etc.).

L’attestation d’assurance médicale ne sera plus obligatoire, mais restera fortement recommandée.

Tout ressortissant géorgien séjournant plus de 90 jours en France pendant une période de six mois sera en situation irrégulière.

Il est impossible, pendant un court séjour sans visa en France, d’obtenir d’une autorité française un visa de long séjour : ce type de visa ne peut être obtenu qu’à l’étranger, auprès des autorités consulaires françaises.

Pour toute information complémentaire vous pouvez consulter directement la Foire aux questions mise à votre disposition sur ce site internet ou éventuellement envoyer un courriel à la section consulaire de l’ambassade de France en Géorgie : contact.tbilissi-amba@diplomatie.gouv.fr

PDF - 236.4 ko
Foire aux questions
(PDF - 236.4 ko)

publié le 15/03/2017

haut de la page