Renouvellement de la coopération franco-géorgienne dans le domaine de l’aviation [ka]

Le 5 septembre 2018, l’Agence de l’aviation civile de Géorgie (GCAA) et la Direction générale de l’aviation civile (DGAC) française ont signé le renouvellement de leur Programme de coopération technique, pour une période de 4 ans, en présence de l’Ambassadeur de France en Géorgie M. Pascal Meunier.

Ce programme prend la suite de celui qui avait été conclu en 2014. Durant la période passée, il a permis à de nombreux contrôleurs aériens géorgiens et à des experts géorgiens de l’aviation civile de se former à l’Ecole Nationale de l’Aviation Civile (ENAC) française.

Pour Bertrand de Lacombe, chef de la Mission de la coopération internationale de la DGAC, « le renouvellement de cette coopération va nous permettre de prolonger avec nos collègues géorgiens les échanges fructueux entre nos deux autorités de l’aviation civile, sur tous les sujets d’actualité du transport aérien : croissance du trafic, sûreté et sécurité aériennes, gestion de la navigation aérienne, enjeux environnementaux par exemple ».

L’Ambassadeur de France, Pascal Meunier estime que cette coopération illustre la qualité de la relation bilatérale dans le domaine aéronautique. Selon lui, la France est un pays pionnier en matière d’aviation et l’un des leaders mondiaux du secteur, grâce aux fleurons que représentent Airbus, Thales et MeteoFrance, et à ses grandes écoles de pilotage et d’ingénierie aérospatiale. L’engagement de la DGAC française en Géorgie prend tout son sens au regards de l’augmentation du trafic aérien entre les aéroports de l’UE et ceux de Géorgie, du fait notamment de l’essor du tourisme dans le pays.

Par ailleurs, l’Université de l’Aviation de Géorgie (GAU) et l’Ecole Nationale de l’Aviation Civile (ENAC) envisagent à leur tour la mise en place d’un accord de coopération. Une candidature pour obtenir des fonds ERASMUS+ va être déposée auprès de la Commission européenne par l’ENAC afin de financer des échanges d’étudiants et d’enseignants entre les deux établissements.

La France est un centre mondial d’excellence en matière de formation aéronautique. De nombreux professionnels géorgiens du secteur aéronautique ont d’ailleurs déjà été formés dans les établissements français d’ingénieurs spécialisés, comme l’ENAC, l’ISAE-Supaéro, l’ESTACA et autres.

JPEG - 12.1 Mo
La cérémonie de signature de l’accord de coopération
Photo : Ambassade de France en Géorgie
JPEG - 8.2 Mo
Les représentants des parties française et géorgienne
Photo : Ambassade de France en Géorgie

publié le 07/09/2018

haut de la page